inserm
inserm






L'Alliance pour les Sciences de la Vie et de la Santé, AVIESAN, a confié aux Instituts thématiques multi-organismes une mission de coordination des opérateurs nationaux de la recherche. 10 Instituts thématiques multi-organismes ont été mis en place, au nombre desquels figure « l’Institut des Technologies pour la Santé » (ITS).

L’Institut se décline en cinq segments principaux :

  • La thématique « Imagerie » inclut l’ensemble des technologies d’imagerie anatomique et fonctionnelle, cellulaire et moléculaire, in vitro comme in vivo. Les principaux enjeux sont d’accroître la sensibilité et la définition des images obtenues, d’accélérer l’analyse des données, d’améliorer la reconstruction des images et de diminuer les doses de rayonnements délivrées aux patients pour les examens irradiants. Ce domaine comprend quatre champs technologiques principaux : les systèmes de détection, les agents d’imagerie ou de contraste (traceurs), le traitement informatique des signaux et des images, leur intégration dans des multi modalités.
     
  • Dans le domaine "Développement des Médicaments", l’émergence de nouvelles "molécules" résulte des travaux fondamentaux réalisés dans les laboratoires de recherche, notamment dans les thématiques couvertes par les autres instituts de l'INSERM. L’ITS se focalisera sur les apports technologiques permettant d’améliorer l’efficacité du criblage (criblage haut débit et criblage haut contenu), la simplification et l'accélération du temps de développement des médicaments sur un mode translationnel, évaluation précoce de la toxicité et de la biodisponibilité des candidats médicaments, technologies de vectorisation et d’administration, suivi thérapeutique.
     
  • Les thématiques « Biotechnologies » et « Bio-ingénierie », incluent notamment toutes les technologies de diagnostic et/ou d’analyse in vitro, leur implantation dans le vivant, les aspects biomatériaux liès à la médecine régénérative etc… L’objectif est le développement de tests de diagnostic précoce, in vitro comme in vivo, spécifiques et reproductibles pour des pathologies nouvelles ou dont le diagnostic ne peut aujourd’hui qu’être relativement tardif. Biocompatibilité, portabilité voire "implantabilité" et télé communication des données constituent également des enjeux clés.
     
  • La thématique « Chirurgie », outre les technologies chirurgicales incluant la télé opération, les matériaux et appareillages associés, recouvre également les dispositifs implantables, les dispositifs de suppléance fonctionnelle et les prothèses. Les principales avancées pourront notamment cibler au-delà de la fiabilité, la biocompatibilité et les performances de ces technologies, la miniaturisation, la télé opérabilité et le cas échéant l’accroissement de l’autonomie énergétique.
     
  • La thématique "E-Santé" vise à la mise au point d’instruments, de dispositifs ou de procédés qui permettent d’améliorer ou de délocaliser : la capture, la gestion, l’enregistrement et le traitement des signaux physiologiques ; l’acquisition, le traitement et l’interprétation des images médicales, le suivi de dispositifs médicaux (défibrillateurs, pacemakers, prothèses…) ; le suivi d’informations de type environnemental dans le cadre des dispositifs pour l’autonomie ; la fusion de données multi-sources dans un dossier centré patient, la modélisation de risques individuels à partir du suivi et de l’analyse de grandes cohortes ; l’exploitation des données informationnelles dans le cadre de la prévention. Les recherches en E-Santé sont à la croisée de plusieurs disciplines comme les biocapteurs, l’instrumentation médicale, les dispositifs médicaux communicants, le traitement du signal et de l’image, l’informatique médicale, le traitement de données, les méthodologies pour la décision. Elles trouvent leurs applications en télémédecine comme dans le champ de l’autonomie. Elles résultent de la conjugaison des technologies pour la santé et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

 

Dans le cadre général des missions des Instituts thématiques multi-organismes, les missions spécifiques de l’Institut des Technologies pour la Santé sont :

  • L’animation scientifique des domaines thématiques qui lui sont rattachés ;
     
  • La réalisation et la mise à jour régulière d’un état des lieux national des forces en présence et des moyens du domaine ;
     
  • La mise en place et l’animation de la coordination des opérateurs nationaux concernés par les technologies pour la santé pour faire émerger des projets innovants et ambitieux, répondant à un vrai besoin scientifique ou médical. La valorisation industrielle de ces projets contribuera au progrès médical et au développement des industries de santé.


Site par ID-Alizés